Sicardartpaysloire

accueil

Danièle Sicard évènements chronique

musées galeries expositions

voir

artistes


savoir

contact

 

                  

savoir
sur les peintres
artistes
plasticiens


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

 

     
    Ai Weiwei
     

© Ai Weiwei

 

This reminds me of my father. I don't think he has anything that's worth my respect

 

or my pride. But at least, he had gone to the prison of Kuomintang and had been exiled for 20 years.

 

I admire him for this point. At least, I haven't done this yet.

   
 
in catalogue  Body Media
 

extrait de l'interview avec Ai Weiwei par Shi Jian et Feng Keru

 

 

   
 

www.chinesenewart.com  

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ai_Weiwei

 

pour tout savoir sur Ai Weiwei biographie, bibliographie, expositions, collections.

haut de page    
     
    Martin Barré
     

© Martin Barré - ADAGP 79-80 acrylique sur toile - Collection du FRAC Pays de la Loire

 

Par son mélange contradictoire entre la rigueur, voire l'austérité de son travail, et son art jubilatoire,

 

sa façon si particulière d'inscrire la couleur sur l'espace du tableau, Martin Barré est un peintre de qualité

 

qui a gardé sa fraîcheur. Il mérite d'être mieux connu que par les quelques spécialistes et amateurs

 

que nous sommes.

 

Alfred Pacquement  directeur du Musée national d'art moderne.

   
    Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
   

http://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_Barr%C3%A9

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Martin Barré

     
    Aï Estelle Barreyre
     

© Aï Estelle Barreyre

 

A Fleur :  prix Q.P.N. 2012

 

En prenant pour thème l'identité et le processus  de construction de l'individu en tant qu'être unique

 

et public ( transidentité et androgynie ), je m'attache à soulever des questionnements quant à notre

 

subjectivité de jugement et de classification des personnes par leur genre d'apparence.

 

Entre documentaire et fiction, A Fleur  est une ballade narrative visuelle. Les diverses personnes

 

représentées sur les portraits présentent une ambiguité de genre, face à laquelle le regardeur est invité

 

à se questionner sur les raisons de son positionnement face à leur genre.

 

Est-ce un homme ? Est-ce une femme? Pourquoi?

  Aï Estelle Barreyre
     
haut de page  

http://www.aiestellebarreyre.com/

    www.qpn.asso.fr
   

pour tout savoir et voir sur Aï Estelle Barreyre

     
    Neal Beggs
     

© Neal Beggs - sleeping bag 2002 - collection FRAC Pays de la Loire

  L'oeuvre de Neal Beggs est attachée à une forme d'aventure particulière : l'escalade.
  Ex-alpiniste, il a gravi de façon semi-professionnelle de nombreux sommets, faisant
  de son expérience un lifestyle. Une attitude qu'il restitue dans son oeuvre en tentant d'invalider
  cette limitequi séparerait l'art de la vie.
  Guillaume Mansart
 

extrait de la présentation de The Helvetic System  collecion FRAC Carquefou

 

 

    Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
   

http://www.nealbeggs.com/

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Neal Beggs

     
     
    Ben
     

© Ben -  galerie JCM Billy La Baule

  " Je cherche systématiquement à signer tout ce qui ne l'a pas été, a-t-il pu déclarer.
 

Je crois que l'art est dans l'intention et qu'il suffit de signer. Je signe donc : les trous, les boîtes

 

mystères, les coups de pied, Dieu, les poules, etc...

 

Je vais être très jaloux de Manzoni qui signe la merde et qui me volera l'idée des sculptures vivantes. "

 

extrait de La Baule privilèges 2009 présentant l' exposition à la galerie JCM Billy La Baule.

 

 

 

www.galerie-billy.com

   

pour tout voir sur Ben

haut de page  

 

     
    Julie Béna
     

© Julie Béna - Les arrivées

 

Procédant par décalages, glissements, déplacements, Julie Béna détourne des images et des objets

 

quotidiens. Ils deviennent peu à peu les sujets de multiples fictions, étranges et poétiques.

 

A travers l’installation, la photographie, la vidéo, le son ou la performance, l’artiste explore le moment

 

de la transition, à l’image du passage séparant la nuit de la tombée du jour.

 

Cet équilibre ténu révèle ce qui ne se voit pas au premier regard, ce qui se joue dans un moment

 

d’attente, ce que provoque le hasard imperceptiblement.

 

Marie Bechetoille

   
 

 

 

www.juliebena.com

haut de page  

pour tout voir sur Julie Béna

     
     
    Pierre Besson
     

© Pierre Besson

 

L'univers de Pierre Besson est un monde d'images fabriquées, architectures et paysages factices

 

insérés dans des caissons lumineux ou constructions reproduisant des architectures réelles

 

à une échelle réduite.

 

L'architecture est dominante mais mise en place avec les moyens de la photographie et de l'ordinateur.

 

extrait du communiqué de presse de l'exposition  Insight  17.10 2008 15.02 2009

 

musée des Beaux-Arts d'Angers

   
    Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
haut de page  

pour tout savoir et voir sur Pierre Besson

     
     
    Delphine Blais
     

© Delphine Blais

 

Delphine Blais puise son inspiration dans l'esthétique asiatique qui l'attire depuis toujours.

 

Ses assemblages prennent la forme de longues silhouettes en patchwork de couleurs.

 

Au sommet des stalagmites naïves sont posés des visages aux allures d'estampes japonaises.

   
   
   
 

http://delphine-blais.com/

 

pour tout savoir et voir sur Delphine Blais

     
haut de page  

 

    Michel Blais
     

© Michel Blais

 

Je me suis mis à construire ces grandes formes de bois, appelées “ perchoirs pour l’âme errante

 

de Jean Dubuffet ”. Comme une dernière réponse à la dette intellectuelle que j’avais envers lui.

 

Il m’a ensuite été dit que ça ressemblait un peu à certaines formes de son “ Coucou Bazar ”.

 

Ce n’était pas prémédité, mais subconsciemment comme une petite improvisation à partir de ce thème

 

grandiose.

   
 
Michel Blais  extrait de l'introduction à son site
   
    Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
   
http://www.michelblais.com/
haut de page  

pour tout savoir et voir sur Michel Blais

     
     
    Olga Boldyreff
     

© Olga Boldyreff. Les Devenirs, 2010

  L'oeuvre d'Olga Boldyreff concilie les sources de l'art populaire russe et les formes de la tradition
  occidentale ( post-minimalisme, antiforme, arte povera ) : le choix des oeuvres et des artistes permet
  d'approcher au plus près ce mélange des genres et cette fusion des styles recherchés par l'artiste.
   
  introduction à l'exposition 22.10 2010 02.01 2011 Musée de Nantes
   
 

www.museedesbeauxarts.nantes.fr

  Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
 

http://olgaboldyreff.blogspot.fr/

 

pour tout savoir et voir sur Olga Boldyreff

haut de page    
     
    Sylvain Bonniol
     

©  Sylvain Bonniol - Visions acoustiques

 

Visions acoustiques constituent une immersion photographique dans l'univers scientifique de l'étude

 

et des mesures de phénomènes ondulatoires. J'ai choisi d'interpréter ces lieux, ces laboratoires,

 

en tant que photographe : mon regard est en permanence travaillé par la transformation du visible

 

en visuel. Comme un archéologue je fouille des constructions qui me sont étrangères, le plus souvent

 

ignorées du public, énigmatiques constructions mises à l'écart de nos espaces de vie et qui semblent

 

appartenir à un autre monde.

   
 

introduction à l'exposition Visions acoustiques 08.09 2010 13.10 2012 

   

Galerie RDV Nantes  Lieu associé à la Q.P.N.

     
haut de page  

http://bonniol-photo.com/

   

www.galerierdv.com

    www.qpn.asso.fr
   

pour tout savoir et voir sur Sylvain Bonniol

     
     
    Brassaï
     
   

Après des études dans les écoles des Beaux-Arts de Budapest et de Berlin où il s'initie à la peinture

   

et la sculpture, Gyula Halàsz, né en 1899 à Brasso en Hongrie, adopte en 1930, alors qu'il s'est installé

© Succession Brassaï  - Papillon de nuit - collection particulière  

à Paris en 1924, le pseudonyme de Brassaï. Il choisit alors de devenir photographe.

 

Il utilise très vite l'objectif pour capter l'atmosphère fascinante des nuits parisiennes. Ces premiers  

 

paysages nocturnes inaugurent toute une série de photographies, témoins de longs vagabondages

 

dans le Paris excentrique de la nuit, loin des sites connus. Il sillonne les rues, la plupart du temps seul,  

 

mais parfois accompagné d'amis noctambules comme Henry Miller avec qui il entretient une longue

 

amitié. Brassaï réalise toujours lui-même ses tirages photographiques, en chambre noire.  

 

Ces clichés sont réunis en 1932, dans son premier recueil, le célèbre Paris de Nuit, préfacé par

 

Paul Morand.

 

"C'est pour saisir la beauté des rues, des jardins, dans la pluie et le brouillard, c'est pour saisir

 

la nuit de Paris que je suis devenu photographe." (archives Gilberte Brassaï, non daté)

   

Avec Paris Secret, il part à la recherche d'images toujours plus insolites, plus inquiétantes.  

   

 Bien qu'elles succèdent directement aux autres, elles ne sont livrées au public qu'en 1976.

   

extrait du texte présentant l'exposition à La Chapelle de l'Oratoire Nantes 2009

     
   

www.nantes.fr

haut de page  

pour tout savoir sur l'exposition

     
     
    Guy Brunet
     

© Guy Brunet

 

Brunet peint avec une liberté détachée de toutes les contraintes serviles envers les modes.

 

Ses qualités picturales lui font affronter avec audauce la figure humaine dont son pinceau sensuel

 

et nourri exprime la fragilité des chairs avachies par le temps. C'est par un cadrage inventif

 

que ses scènes rompent avec les maîtres anciens dont il revendique l'héritage.

 

Lydia Harambourg

 

extrait de la Gazette de Drouot  janvier 2008

   
    Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
haut de page  

pour tout savoir et voir sur Guy Brunet

     
     
    Patrick Burban
     

© Patrick Burban,droits réservés - « Prise de Possession de la Pièce Verte & Or du 5-5bis, rue Harouys, Nantes - n°3 » 18-02-1981

 

Grandes Charpentes en noir et en lumières saturées. Patrick Burban se réalise au travers de

 

cheminements poétiques débouchant, au détour d’une question, sur de patientes prises

 

de possession en photographies pour dire cette scrupuleuse lueur aux murs martelés d’encre sombre.

 
Jean-Louis Vincendeau 
 

extrait de  Les prophéties miniatures

   
  Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
   
haut de page  

pour tout savoir et voir sur Patrick Burban

     
     
    Jean Carzou
     
   

Il plaît par son côté théâtral.

   

Ses peintures aux couleurs vives, variant des tons chauds rouges, aux bleu-verts, en passant par les tons

©Jean Carzou  

soufrés, véritables " arrêts sur images ", semblent figées dans les inextricables traits de son graphisme

  acéré et la rigueur de ses perspectives.
 

Ce côté " dessinateur " du peintre que l'artiste veut être avant tout, se retrouve dans la verticalité de ses

  caténaires, cathédrales, palais ou forêts.
 

La femme, gracieuse, nue ou parée est essentiellement de profil car une fois encore, c'est bien le trait

 

qui circonscrit mieux la forme.

 

Poète, il peint un monde imaginaire et de légendes oscillant entre la réalité et la nostalgie du temps

 

passé: créatures errantes sur des places désertes, palais en ruines ou bateaux aux mâts sans voiles...

   

Pour décrypter ce monde mystérieux, aller au-delà de l'image immédiate,  il nous suffit de repérer

   

les nombreux symboles ( portes, roues, arbres, portiques ) qui se retrouvent dans nombre de ses toiles.

    Daniele Sicard
     
   

www.sicardartgallery.com  

haut de page  

pour tout savoir sur Jean Carzou: biographie, bibliographie, catalogues, expositions, évènements.

   

 

     
    Philippe Caurant
     
    C'est à Nantes, où il avait préparé son post-diplôme à l'ERBAN en 1994, que Philippe Caurant a choisi
    de s'installer il y a maintenant cinq ans, nourri des nombreuses expériences et rencontres qu'il a pu vivre
    au cours des années précédentes, principalement passées hors de France, à Rotterdam puis à

                          © Philippe Caurant : sans titre, huile et résine sur toile, 50 x 65cm

  Glasgow. Cinq années au cours desquelles un travail d'atelier assidu, isolé et concentré,  a permis à cet
  artiste de quarante ans de cristalliser des années de pratiques et de recherche, de confrontation et
  d'échanges, dans une peinture assumée, qui a su trouver sa place à la fois dans un parcours personnel
  et sur une scène artistique européenne où "sa peinture succède à la modernité de façon inattendue et
  imprévisible." (Denys Zacharopoulos.)
 

C'est  ce travail - récemment montré lors d'expositions personnelles à la Donation Prassinos - 2006

  que Le Ring et la galerie RDV (Nantes) s'associent pour consacrer une double exposition à une oeuvre
  picturale qui associe au geste de la peinture une densité matière-surface résolument contemporaine.
    " De figure, il n'y en a d'autre dans la peinture de Philippe Caurant que le tableau lui-même. Le tableau  
    est à la fois l'objet et le sujet de sa peinture.Ce ne sont pas des images qu'il produit mais de véritables
    icônes, c'est-à-dire des objets du réel, au sens où l'entendait Etienne Gilson, doués d'une matérialité qui
    lui confère leur "présence" dans l'espace." (Jérôme Poggi)
   

extrait du texte présentant l'exposition au Ring  Nantes 2009

   

 

   

www.le-ring.com  www.galerierdv.com

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Philippe Caurant

       
       
      Chun-Yi Chang
     

© Chun-Yi Chang

 

Mon divan est une barque perdue sur les flots; ce sifflement subit, c'est le vent dans les voiles (...).

 

Et je m'endors, bercé par les bruits de Paris.*

   
 

Bien d'autres poètes et peintres rêvent de la ville-océan, tel Yvonne Caroutch entendant

 

à l'aube des rumeurs de coquillage vide ** - cette même ville-océan parisienne

 

que Gustave Courbet a l'intention de peindre depuis les combles de Sainte-Pélagie.

   
 

Chun-Yi Chang

   
     

* Gaston Bachelard La pratique de l'espace Quadrige 1998 p. 43

     

** Yvonne Caroutch Veilleurs endormis Debresse p. 30

       
haut de page     www.chinesenewart.com
     
http://www.chunyichang.com/
     

pour tout savoir et voir sur Chun-Yi Chang

       
       
      Chang Chungliang
     

© Changchungliang  - photomontage

 

Ce que je vois, ce que je suis et d'où je viens.

 

Chez Chungliang.

   
 

Espaces clos, paysages ne sont pas une image fixe.

 

La photo ce n'est pas l'instant donné, l'instantané.

 

Un document, un moment. Mais une mémorisation, une remémorisation.

   
 

L'instant, l'instinct. Il faut choisir.

     

Ce qu'il nomme photomontages sont en fait des impressions, des sensations.

     

Un condensé. Un concentré de temps encore présent. Où les portes s'ouvrent et se referment.

     

Où les gens circulent et se reposent. Et l'oeil.

       
     

Romantique, Chungliang intime s'expose.

       
     

Garantis traditionnels, et neufs ses paysages. Le papier d'origine est chinois.

     

Montagnes à lettrés, peintres, poètes.

     

Dao.

     

Sa culture, voyage avec le voyageur. L'artiste.

       
     

Michel Nau

       
haut de page     www.chinesenewart.com
     

http://laphotodecharles.blogspot.fr

     

pour tout savoir et voir sur Chang Chungliang

       
       
      Chen Meitsen
       
©  Chen Meitsen - Astéroïde  

L'univers tel qu'il est. Familier. Rassurant.

 

Pomme, artichaut, melon, pastèque … Tous les légumes du monde en apesanteur dans ce noir profond,

 

affamé, végétarien.

 

Et parmi tous ces astres, planètes, astéroïdes, qui peuplent notre ciel, l'oeil s'égare. Cherche cette terre

 

qui doit ressembler à une patate (douce).

 

Evolution, révolution. Glaise, homme, glaise. Minéral, animal, aminé.

 

L'oeuvre de Mei-Tsen est en perpétuel glissement du minéral au végétal. Du végétal à l'organique.

 

Aux cicatrices de la vie.

 

Chez Chen Mei-Tsen tout est beau. Pensé. Réfléchi.

       
     

Michel Nau

       
haut de page     www.chinesenewart.com
     

www.meitsen.com

     

pour tout savoir et voir sur Chen Meitsen

       
       
      Chen Ping
     

© Chen Ping

 

I tries to visualise the modern tension between mankind

 

and his environment and to explore the ancient Chinese

 

philosophic concept  : “ Man and universe are one ”.

   
 

Chen Ping

 

 

   
   
   
  www.chinesenewart.com
 

www.chenping.com.au

haut de page    

pour tout savoir et voir sur Chen Ping

     

 

     

 

       
       
     

Chen Yiching

     

©  Chen Yiching

 

Paul Claudel  Le soulier de satin

 

Le Japonais  Oui, c'est une grande leçon de silence que les peintres supendent autour de nous.

 

Même cette troupe d'enfants qui jouent, cela devient en un instant dès que le papier l'attrape

 

sous le pinceau,

 

   Silence et immobilité, un spectacle pour toujours.*

 

Une invitation à se taire devant l'extrême beauté. La peinture de Chen Yiching.

   
 

Michel Nau

 

* Paul Claudel Théâtre II Bibliothèque de La Pléiade Gallimard nouvelle édition 2011 p.458 459

       
haut de page     www.chinesenewart.com
     

www.yichingchen.com

     

pour tout savoir et voir sur Chen Yiching

       
       
     

Chen Ying-Teh

     

©  Chen Ying-Teh

 

Chen Ying-Teh est un grand artiste. Sa Chine est bleue, bleue comme un monochrome

 

de Klein, mais avec du dessin et des idées derrière le dessin. Sa Chine n'est pas celle

 

des mandarins : c'est celle des travailleurs, des pelleteuses qui sont comme de gros

 

insectes dressés, des enfants ( ce sont les siens ) qui ressemblent à d'adorables

 

grenouilles de Jade. Les ouvriers sont casqués et hiératiques, et il en résulte

 

une sorte de fresque, cantique à la gloire du travail.

   
 

Jean Bouret  in  Les Nouvelles Littéraires 23.12 1974

       
haut de page     www.chinesenewart.com
     

pour tout savoir et voir sur Chen Ying-Teh

       
       
     

Bernadette Chéné

       

© Bernadette Chéné - la Cible 2012 exposition Autrement dit à l'Abbaye du Ronceray Angers.

 

Bernadette Chéné poursuit depuis les années 1990 un travail de sculpteur qui insiste sur un rapport

 

privilégié aux matériaux : papier, bois, végétaux, minéraux…qu’elle accumule méthodiquement dans

 

ses installations, façonnant le paysage ou le lieu d’exposition.

   
 

extrait du communiqué de presse à l'occasion de l'exposition   Bernadette Chéné,

 

autrement dit 12.07 07.09 2012  Abbaye du Ronceray  Angers 

   
  Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
     

www.bernadettechene.com/

haut de page    

pour tout savoir et voir sur Bernadette Chéné

       
       
     

Chu Teh-Chun

       

© Chu Teh-Chun

  Chu Teh-Chun has been able to create an original language with which he continues to identify
  in particular with the universe of wash painting. Today he remains one of the major painters of his
  Chinese generation who had managed to impose his personal vision but without giving up his ties
  to either the East or the West. His most recent wash paintings made this winter in Paris studio bear
  witness to the fervor, the softness, the depth of a master who has become a sage.
   
 

Jean-Paul Desroches

 

conservateur du patrimoine, musée des arts asiatiques-Guimet  Paris

     

in Alchemy wash painting

     

catalogue Chu Teh-Chun works on paper

      11.03 05. 03 2008  Malborough  New York
       
haut de page     www.chinesenewart.com
     

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chu_Teh-Chun

       
       
     

Chuang Tong-Chiao

     

© Chuang Tong-Chiao

 

J'ai envie de combiner les formes picturales que j'ai apprises,

 

surtout l’art géométrique et la peinture gestuelle, au lieu d’en inventer  une nouvelle.

 

Je pars de ma culture mélangée et hybride pour insérer et mettre mon propre sens dans l’oeuvre.

   
 

Chuang Tong-Chiao

   
   
  www.chinesenewart.com
 

http://tongchiaochuang.com

haut de page    

pour tout savoir et voir sur Chuang Tong-Chiao

       
       
     

Chung-Hing

       

© Chung-Hing

 

La rivière coule sur ma paume

 

Et la source de la rivière sur ma paume

 

Est la montagne brumeuse du temps…

   
 

Chung-Hing

   
   
  www.chinesenewart.com
     

http://chunghing.free.fr/

haut de page    

pour tout savoir et voir sur Chung-Hing

       
       
      Philippe Cognée
       

 © Philippe Cognée ADAGP le plongeur 1983 - acrylique sur papier marouflé sur bois

 

Je conçois le tableau comme un territoire, un territoire à occuper avec le corps.

 

J'aime marcher sur le tableau, le piétiner, pour l'accaparer, le sentir en moi.

 

Je pense que la peinture permet encore cette matérialité, un peu comme la sculpture...

   
  Philippe Cognée
   
haut de page    

http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Cogn%C3%A9e

      Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
     

pour tout savoir et voir sur Philippe Cognée

       
       
      Robert Combas
       

Robert Combas - Galerie Billy La Baule

 

Robert Combas est un fils de pauvre, de prolétaire communiste. Quand il sort d’un pareil milieu, l’artiste

 

n’est pas légitime dans le milieu de la culture, mais ça n’est pas bien grave, car il est légitime devant

 

l’histoire. Ceux qui font la mode du moment ne font que la mode du moment. Robert Combas est

 

au-delà : de son vivant, il est déjà dans l’histoire...

 

 

 

Michel Onfray

   
 

extrait de l'interview du 01.07 2011 à Argentan, publié dans le site de Robert Combas

       
haut de page    
     

www.galerie-billy.com

     

pour tout voir sur Robert Combas

       
       
      Baptiste Debombourg
       

RDV_CESIUM_B-Debombourg_DR.jp : CESIUM, installation contextuelle, Galerie RDV, 2011, DR

  Le travail de Baptiste Debombourg reproduit jusqu'à l'absurde les codes d'identifIcation de masse.
  Jusqu'où peut aller l'hystérie collective dès lors que le refoulement désagrège nos désirs.  
  Le monumental, le triopmphal se transforment alors en petits actes pour agir à l'occasion ensemble,
  de sourires en coin en acerbes participations...
   
  Claude Lévêque
   
 

extrait du communiqué de presse présentant l'exposition Césium à la Galerie RDV  Nantes 2012

haut de page     www.baptistedebombourg.com
     

www.galerierdv.com

     

pour tout savoir et voir sur Baptiste Debombourg

       
       
      Olivier Debré
       

© Olivier Debré

 

Je nourrissais des couleurs, un signe imaginaire, où j'extrayais de la réalité vécue l'essence et le principe,

 

l'essentiel de l'émotion. La couleur agissant par elle­-même allait bientôt s'étaler sur la toile, déborder

 

les rectangles rigides et le signe devenir espace ; le geste, la trace du temps, transposition du vivant.

   
 

Olivier Debré

   
 

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Debr%C3%A9

haut de page    

pour tout savoir et voir sur Olivier Debré

       
       
      Wim Delvoye
       

© Wim Delvoye

 

Se poser la question du territoire et du nomadisme est évident pour un Frac dont la collection

 

s'est constituée dans la perspective d'être diffusée dans des lieux divers sur des territoires proches

 

et lointains.

   
 
extrait du communiqué de presse de l'exposition  Nomad-Ness  26.10 16.01 2011
 

Le Hangar à bananes  Nantes

   
      Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
haut de page    

pour tout savoir et voir sur Wim Delvoye

       
       
      Hervé Di Rosa
     

©  Hervé Di Rosa - Les deux nigauds en barque - résine de polyester peinte - JCM Billy 2008

  Les gros nez, les bouches géantes et les mentons proéminents caractérisent les personnages habitant
  les images de cette série. Ils vivent des situations banales mais aussi de grandes et dangereuses  
 

aventures. Leur monde est parallèle au nôtre avec ses saisons, ses plages et ses montagnes, ses

 

jungles et ses villages, ses savants fous et ses robots, ses guerres aériennes et ses jardins secrets,

 

ses trains et ses rouleaux compresseurs, ses grottes mystérieuses et ses vallées riantes.

 

Ces personnages grotesques, ces héros sans nom, n'ont pas de passé, pas d'histoire, peut-être pas

 

d'avenir, purs éléments décoratifs récurrents et obsessionnels qui traversent nos songes. J'essaye

 

d'agrémenter l'impossible, l'irréel et le merveilleux du quotidien. Hervé Di Rosa est-il grotesque ?

 

extrait du texte présentant l'exposition Grotesque à la galerie JCM Billy  La Baule 2008

       
     

www.galerie-billy.com

     

http://www.dirosa.org/

haut de page    

pour tout voir sur Hervé Di Rosa

       
       
      Felipe Diez Sada
       

© Felipe Diez Sada

 

Il peint des putes. D'autres couchent avec.

  Le monde est violent. La violence, c'est l'expressionisme.
  Mais il y a aussi des abstractions dans sa peinture.
  L'homme l'intéresse, d'abord.
  Sa peinture conteste. Lui, ne milite pas.
  Felipe, mon ami.
 

 

 

Michel Nau

 

 

   
haut de page    
       
       
 

 

          © Evor : Armada

  Evor
     
    Durant les six mois de ma résidence S.M. j'ai cherché  à libérer des formes d'ivresse, en exaltant ou
    corsetant. Dans un esprit couture suggestif, j'ai songé à des courtisanes aguicheuses, des guerriers
    dandys arrogants, des artifices improbables et ambigus. Etendards totémiques, vanités sombres et
    mélancoliques, mélopées animales, modules aux allures de sextoys, tout est à double tranchant: de  
    l'envie à l'écoeurement, des chromes aiguisés aux cuirs lacés, de l'organique dompté aux géométries
    chaotiques ... Armada est l'occasion de présenter une partie des oeuvres réalisées lors de cette
    résidence
     

Evor - extrait du texte présentant l'exposition au Lieu Unique  Nantes 2009

     
    www.lelieuunique.com
   

www.evor.net

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Evor

     
     
   

Fan Xueyi

     

© Fan Xueyi - Amoureuse

 

Une grande fille toute simple.

 

Elle est la poésie.

 

C'est l'enfance qui fait le poète.

   
 

Mon coeur s'envole au milieu des fleurs et suit le cours de l'eau

 

Mon espérance court tous les lieux enneigés

 

Je veux monter au sommet de la montagne et chanter en choeur avec le vent

   
 

Comme à cet instant présent on aimerait être à côté d'elle.

 

C'est précisément pourquoi on entre avec émotion. Que dis-je, avec amour dans sa peinture.

     
   

Michel Nau

     
    www.chinesenewart.com
   

www.xyzartgallery.com

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Fan Xueyi

     
     
   

Omer Fast

     

© Omer Fast, CNN Concatenated, 2002, video still. Courtesy gb agency, Paris.

 

 

 

 

 

Du monologue reconstitué par Omer Fast sous la forme d'un cut-up frénétique d'extraits de JT diffusés

  sur CNN en 2001, émerge l'expression d'une pensée commune post-11. 09, celle d'un "je" multiple qui
  ose douter, révélant au passage les nombreuses adresses directes au spectateur généralement
  enfouies sous la masse d'informations déversées lors des journaux télévisés.
 

extrait du texte présentant l'exposition collective De l'Interprétation à Zoo galerie Nantes 2009

   
 

www.zoogalerie.fr

haut de page  

pour tout savoir sur Omer Fast

     
     
   

Sarah Fauguet et David Cousinard

     

Vue de l’exposition Time Line de David Cousinard et Sarah Fauguet, 2009 © Martin Argyroglo

 

 

Depuis 2004, Sarah Fauguet et David Cousinard ont entamé une collaboration artistique qui oriente

 

leurs recherches vers la création d'environnements sculpturaux  où objets et accessoires apparaissent

  comme les excroissances d'un système fonctionnel.
  Embarqué dans un monde agité et décalé, le visiteur se trouve immergé dans la pratique des jeux
  d'échelles, de l'objet sculptural au monument, ce qui le renvoie inévitablement à la physicalité des
  matériaux autant qu'à celle des corps.
 

extrait du texte présentant l'exposition au Tripode Rezé 2009

   
   

www.tripode.fr

haut de page  

pour tout savoir sur Sarah Fauguet et David Cousinard

     
     
   

Kaixuan Feng

     

© Kaixuan Feng

 

Incruster ma propre image dans une autre image : modifier, transformer, déplacer,

 

recadrer, sélectionner, inverser, masquer, balancer, contraster, saturer, teinter, colorer,

 

gommer, convertir, filtrer, associer, dissocier, verrouiller, magnétiser, fusionner,... m'intégrer.

   
  Kaixuan Feng
   
   
  www.chinesenewart.com
   

www.fengkaixuan.canalblog.com

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Kaixuan Feng

     
     
   

Feng Xiao-Min

     

 © Adagp Feng Xiao-Min

 

Souffle immobile. Magie de l'image, réflection.

 

Il y a plus de ciel dans sa peinture.

 

Jing : Matière agitée où règne le silence, limpidité de jade, Qing.

 

1999 en France, exposition Zhang Daqian, Tang Haiwen, Zao Wou-Ki.

 

2011, exposition rêvée : Zao Wou-Ki, Chu Teh-Chun, Feng Xiao-Min.

   
 

Michel Nau

   
    www.chinesenewart.com
haut de page  

pour tout savoir et voir sur Feng Xiao-Min

     
     
   

Jean Fléaca

     

© Jean Fléaca

 

Dessiner, écrire, photographier, organiser des objets, des choses… se déplacer dans le temps,

 

l’espace. S’abandonner dans un paysage, une pierre, une voix, une couleur, une vie, des vies.

 

Il nous faut être présent à tout ça et pour tout ça.

   
 
Jean Fléaca
   
    Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
haut de page  

pour tout savoir et voir surJean Fléaca

     
     
   

Éric Fonteneau

     

pour tout savoir et voir sur

 
Répertoire géographique imaginaire de formes éclatées, divisées, pointillées.
   
   
 
 

http://www.ericfonteneau.com/

  Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
haut de page  

pour tout savoir et voir sur Éric Fonteneau

     
   

Fabienne Francotte

Fabienne Francotte

   
 

Lieu privilégié. A part. En retrait.

 

Pour une collection de vies au pluriel.

 

Une succession de chapitres où défilent corps et portraits, nés de souvenirs disparus, revenus,

 

de visions remontées, réinventées,  d'échos et de résonances, de bégaiements, d'effondrements,

 

de colère, de crainte, de nostalgie, de violence, de regards obliques et de tristesse.

   
  Fabienne  Francotte
   
   

http://www.fabiennefrancotte.com

   

www.galerie-diptyk.com/

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Fabienne Francotte

     
   

Gao Jie

     

© Gao Jie

 

Il faut avoir perdu la tête pour se taper la tête contre les murs

 

Par une oeuvre majeure Gao Jie s'impose à notre regard.

   
 

Réinventer le quotidien, redimensionner l'objet,

 

pour faire naitre des sentiments d'étrangeté, d'inconfort.

 

La tête, toujours la tête.

 

Voilà une oeuvre pensée qui sape notre réflexion.

   
   

Michel Nau

     
    www.chinesenewart.com
   

www.gaojie-artiste.com

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Gao Jie

     
     
   

Gao Shihe

     

© Gao Shihe

 

Voyez ce que vous voyez.

  C'est simple.
 

C'est tout. Mais ce n'est pas rien.

 

C'est pur.

   
 

Gao Shihe, le talent à l'état pur.

   
 

Michel Nau

     
haut de page   www.chinesenewart.com
   

http://gaoshihe.free.fr

   

pour tout savoir et voir sur Gao Shihe

     
     
   

Ge Feng

     

© Ge Feng

 

Peintre puissant qui nous parle des élans et des souvenirs, des colères et des patiences.

 

Qui nous dit aujourdh'ui, la grandeur et la fragilité de la peinture, la force et le doute de l'Artiste.

   
 

Raymond Tétard

 

Historien d'Art

 

Vice-Président de la Fondation Carzou

   
   
haut de page   www.chinesenewart.com
   

www.gfengart.com

   

pour tout savoir et voir sur Ge Feng

     
     
   

Michel Gerson

     

© Michel Gerson

 

Les Immersions de Michel Gerson tiennent du process, elles procèdent de l'infiltration, d'un certain

 

entrisme au coeur d'une structure, d'une institution ou d'un milieu, d'une situation

 

Utilisant différentes techniques, les Immersions sont ainsi pour l'artiste le prétexte à dessins, vidéos,

 

peintures et autres détournements

 

S'immerger, c'est peut-être ça : une opiniâtreté mêlée à une discrète générosité. Un malin plaisir

 

à s'insérer dans des rouages et des réseaux dans lesquels l'artiste serait le chaînon manquant ;

 

en s'imprégnant, observant, jouant. Déclencher, occuper un interstice ?

 

Michel Gerson en a fait son paysage, son mode d'action. Comme s'il s'agissait d'un corps à chaque fois,

 

il l'a fait transpirer de tous ses pores.

   
 

présentation de l'artiste Galerie RDV  Nantes

   
   

www.galerierdv.com

haut de page   Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
   

pour tout savoir et voir sur Michel Gerson

     
     
   

He Jianning

     

© He Jianning

 

En dehors des clichés convenus, He Jianning délivre une peinture effervescente

 

et remuée, mais rarement tragique, émaillée de dérèglements organiques,

 

de larges pétales spasmés balayés par une houle éruptive, de traces

 

tourbillonnantes, de coulées de lave en fusion, de signes glissés et griffés,

 

de formes en spirales ou coagulées, de télescopages tour à tour nerveux

 

et pacifiés ... où des zones lacunaires sont compatibles avec la respiration

 

des pleins, ceci autour d'un centre qui constamment se dérobe et se reconstitue,

 
en célèbrant les prestiges d'une matière signifiante.
   
 

Gérard Xuriguera

   

extrait de " La matière et l'esprit " 27.01 2010

     
haut de page  

www.chinesenewart.com  

   

pour tout savoir et voir sur He Jianning

     
     
   

Karine Herman

     

© Karine Herman - le Théâtre Saint-Nazaire (détail )

 

Le béton est élevé au rang de matériau ultime et souverain. Son aspect passe du lisse au ciselé.

 

Une matrice l’anoblit çà et là d’une empreinte florale qui le lie au classicisme de la gare et aux théâtres

 

romantiques.Cette empreinte, inspirée d’un motif de soierie française du XVIIe a été agrandie à l’échelle

 

du bâtiment pour pousser le simple effet d’ornementation jusqu’à la mise en relief de la matière.

 

Ponctuellement, cette mise en relief est si creusée qu’elle perce la paroi de béton pour former des baies

 

en rosaces.

   
 

Karine Herman

     
haut de page  

www.k-architectures.com

   

pour tout savoir et voir sur Karine Herman

     
     
   

Pierre Heyvaert

     

© Pierre Haevaert

 

La forme. Simplement.

 

Formes organiques, d'abord.

 

Ses bois s'envolent lyriques, au ciel.

 

A partir des années 70.

 

Par des plans triangulaires où l'air et le métal s'entendent pour définir, élargir le champ visuel.

 

Cher Pierre Heyvaert,

 

assurément un des grands noms du renouveau de la sculpture au Québec.

   
haut de page  

Michel Nau

     
     
    Hu Jiaxing
     

© Hu Jiaxing

 

La photo pour décrire le paysage. Le pinceau pour l'écrire.

 

La nature, il connait çà. Hu Jiaxing.

 

A pied, à vélo il s'est mesuré à la grandeur sauvage,

 

glané les fragments d'un monde blessé par la vanité

 

des hommes.

 

Il nous restitue le paradis sur terre. Celui de Masaccio

 

d'où furent chassés Adam et Ève, à Santa Maria del Carmine.

   
   

Michel Nau

     
haut de page   www.chinesenewart.com
   

http://hujiaxing.com

   

pour tout savoir et voir sur Hu Jiaxing

     
     
   

Huang Yong Ping

     

serpent d'océan : Huang Yong Ping - création pérenne estuaire 2012 - photo Daniele Sicard

 

C'est à la Pointe du Nez de chien, à " la limite trasversale de la mer " ( frontière entre espace fluvial

 

et maritime ), à Saint-Brévin-les-Pins, que surgit l'immense serpent de mer de Huang Yong Ping, dont

 

le squelette apparaît comme issu d'une fouille archéologique. En faisant apparaître sur les rives

 

de l'Europe une des figures majeures de la mythologie chinoise, Huang Yong Ping aborde comme

 

souvent dans son travail les notions d'identité et d'hybridité culturelle. La question environnementale

 

est également très présente dans son art où il met régulièrement au jour le paradoxe de l'homme

 

sciant la branche sur laquelle il est assis, tiraillé entre capacités créatrices et pulsions destructrices.

 

C'est une des lectures possibles de cette oeuvre : positionné sur l'estran, le squelette apparaît

 

au rythme de la marée, et accueillera peu à peu, faune et flore marines

     
haut de page  

extrait du texte présentant Estuaire <> Saint-Nazaire 2012

     
    www.chinesenewart.com
   

http://www.kamelmennour.com/

   

pour tout savoir et voir sur Huang Yong Ping

     
     
   

Ji Chang-Rim

     
© Ji Chang-Rim  

Ji Chang-Rim connaît bien la France, il l’aime. Il y peint depuis une dizaine d’années, développant dans

 

son intimité franco-coréenne, ses esthétiques propres : sentiment d’enveloppe aux nombreux grattés,

 

corps-paysages printaniers et tigresses détournant les couleurs.

   
  Hugues Pénot
   
 

 

 

www.changrim.ji.free.fr

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Chang-Rim Ji

     
     
   

Jin Bo

     

© Jin Bo

 

Jin Bo en 2 temps et 24 images seconde

 

La vie n'a pas la couleur de ses rêves :

 

Camaïeu gris ou brun. Incertitude. Mémoire lacunaire du Corps Paysage.

 

Invention, intention, accident :

 

0,125 seconde de jouissance pour faire vivre La Joconde, ressusciter les morts.

 

Redonner du souffle aux vivants.

 

C 'est beau. Efficace. Son oeuvre est de notre temps.

   
 

Michel Nau

     
haut de page   www.chinesenewart.com
   

www.galerie-billy.com

   

pour tout savoir et voir sur Jin Bo

     
     
   

Xiangyi Jin

     

Xiangyi Jin

  A Xiangyi,
  Sur la lune, tuzi prépare la pilule d'immortalité.
 

C'est l'époque du yin naissant. La vie s'efface.

 

Le regard bute aux quatre murs.

  Temps calme ... suspens.
 

Passagers là, et au delà, ceux qui restent savent l'impermanence.

  Être, c'est être nomade.
   

De tous ces idéogrammes qui qui les façonnèrent, ils ne retiendront que

   

Fu et Shou : bonheur et longue vie.

    L'aventure continue. Pour eux, demain, il y aura des îles.
      
   

Michel Nau

     
haut de page   www.chinesenewart.com
   

www.jxy1986.fotoyard.com

   

pour tout savoir et voir sur Xiangyi Jin

     
     



© Zhonggli Jin - énergie végétale

 

Zhongli Jin

   
 

Une peinture qui dépasse son sujet.

 

Le papier, l'eau, l'aquarelle et le pinceau chinois, le qi. Surtout le qi.

 

A quoi bon montrer, écrire, décrire ?

 

La nature omniprésente s'efface et se recompose sous l'effet d'une sensibilité extrême, mêlée

 

à un savoir-faire oriental.

   
 

Michel Nau

   
    www.chinesenewart.com
   

http://zhonglijin.com

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Zhongli Jin

     
     
   

Sovann Kim

     

© Sovann Kim -  courtesy galerie Confluence - Nantes

  C'est grâce aux tirages numériques que Sovann Kim a pu développer son oeuvre à la frontière du dessin,
  de l'estampe, de la photographie.
  Le travail de l'artiste tend à faire disparaître le sujet  réel qui lui sert de support à sa création. Ses sujets
  de nature principalement végétale et minérale servent de prétexte à sa recherche. Ce qu'il explore, c'est
  l'univers d'un point, le plus infime qu'il soit, de sa matière. Il porte alors un imaginaire qui devient possible
  en cristallisant une pensée, un objet qu'il magnifie.
 

extrait du texte présentant l'exposition à la galerie Confluence Nantes 2010

   

 

haut de page  

www.galerie-confluence.fr

   

pour tout savoir sur Sovann Kim

     
     
   

Kim Kyung-Jin

       
 

© Kim Kyoung-Jin

 

Kim  Kyung-Jin vit et crée à Séoul.

   

Dans une approche très coréenne, elle saisit les femmes urbaines et contemporaines

   

en respectant leur force propre, exposant une beauté des corps à la fois émouvante

   

et apaisée, une vraie relation à l’autre.

     
    Hugues Pénot
     
haut de page  

 

   

 

     
   

Kweon Young-Bum

       

 

© Kweon Young-Bum

 

Kweon Young-Bum, dont l’atelier se déplace sans cesse dans l’agglomération séoulite, se fait peintre

 

 

d'une cartographie inachevée et non exclusive du monde : aux échelles d’un déluge annoncé, le tableau

   

capte des traces de voyages fragmentés, décodant la relation étrange que nouent quotidiennement

   

la ville et la nature en Corée.

     
     
    Hugues Pénot
haut de page  

 

       
     
   

Dominique Lacoudre

     

© Dominique Lacoudre

 

Avec mon travail, je raconte des histoires, montre des situations, qui prennent comme point de départ  

 

le quotidien et ses différentes réalités. Je n'invente pas de formes, je les récolte.

 

Pour développer mon vocabulaire, je répertorie régulièrement des formes, des signes.

 

Mes réalisations doivent être considérées comme des images où sont mis en scène des repères.

 

Je choisis toujours des moyens simples pour donner rapidement forme à mes idées. Mes pièces ne

 

sont pas des affirmations de valeurs, mais elles soulignent la fragilité des rapports qui maintiennent

 

la cohésion de nos environnements (physique, mental, politique, économique...), en posant toujours la

 

même question de positionnement :

 

- Comment être à la fois lucide et pragmatique ?

 

Ce travail autour de signes/repères me paraît important dans un monde en cours de globalisation

   

comme un outil de vigilance contre la standardisation de nos héros, mythes et besoins.

     
   

Dominique Lacoudre

     
    Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
   

pour tout savoir et voir sur Dominique Lacoudre

     
     
   

Lee Mi-Yae

     

© Lee Mi-Yae

 

Lee Mi-Yae installée à Tchun-an près de Séoul, propose une peinture figurée de couches de lumière

 

et d'ombres colorées, superposées; le vent y manipule la couleur, sa variété et ses contrastes, et s'en

 

empare parce qu'elle est une matière vivante.

   
  extrait du communiqué de presse de l'exposition du 10.09 au 30.09 2012 Galerie TrES Nantes
   
haut de page  

www.galerietres.com

   

pour tout savoir et voir sur Lee Mi-Yae

     
     
    Mark Lewis
     

Mark Lewis, Rush Hour, Morning and evening, Cheapside, MOMA New-York, Courtesy galerie Serge Le Borgne, Paris2005

  Artiste canadien initié à la photographie et se tournant vers le cinéma au milieu des annéees 90, Mark
  Lewis tend vers une nouvelle approche des modes de production et de présentation de l'image en
  mouvement. Il suit une logique de la fragmentation en disséquant les constituants du film pour en extraire
  les composants propres au cinéma. Dans cette exploration du langage cinématographique jouant avec
  un cinéma passé, Mark Lewis  travaille cette matière même qu'est l'image ainsi que sa réception.
  Les diverses problématiques qu'il aborde sont les notions d'archéologie du quotidien, la question de
  l'urbanité et du paysage contemporain, les rapports entre figure et fond, entre art et cinéma, entre film et
  peinture.
    extrait du texte présentant l'exposition au Grand Café  Saint-Nazaire 2009
   

 

   

www.grandcafe-saintnazaire.fr

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Mark Lewis

     
     
    Li Fang
     

© Li Fang série Passants - Shanghai 2008

  Éblouissement.
 

Et ce non peint.

 

Toile vierge, vide. Gorgée de soleil.

  Et ce noir qui occulte la pupille, les visages.
  Grands aplats colorés. Purs. Fanés.
  C'est comme un souffle qui porte les couleurs.
    Brûle, ronge, anime les corps.
    Et l'oeil. Et l'esprit. Ailleurs.
   

Michel Nau

     
haut de page   www.chinesenewart.com
   

http://lifang.fr

   

pour tout savoir et voir sur Li Fang

     
     
    Li Shuang
     

© Li Shuang - collection particulière

 

Li Shuang, authentique, généreuse. Parfum de Renaissance.  

 

Saveur. Ferveur. Saintes icônes. Madones. Secrètes féminités.

   
 

Oui, dit Luxun, j'ai volé le feu d'un pays étranger, mais c'était pour en cuire ma propre chair

 

dans l'idée que, si elle en prenait meilleur goût et que beaucoup de gens en profitent,  

 

je n'aurais pas gaspillé mon corps*

   
 

Michel Nau

   
 

* « Traduction serrée et Caractère de classe de la littérature », 1930, V. Cf. Essais choisis, t. I. p. 385. Cité in LUXUN pamphlets et libelles (1925-1936) présentation et traduction par Michelle Loi, François Maspero éditeur Paris 1977

     
haut de page   www.chinesenewart.com
   

www.li-shuang.com

   

pour tout savoir et voir sur Li Shuang

     
     
   

Li Zhenpeng

     

© Li Zhenpeng

   
   
   
   
   
   
   
haut de page   www.chinesenewart.com
   

http://zhenpengli.com

   

pour tout savoir et voir sur Li Zhenpeng

     
     
   

Shutao Liao

     

© Shutao Liao

 

To gain the true essence of existential experience of life, art has to pass over knowledge

 

to reach the instinctive irrational power of creativity fascination and imagination,

 

embracing the freedom of making.

 

My art is an overview, destruct and reconstruction of human consciousness through

 

symbolic depiction.

 

Shutao Liao

   
haut de page   www.chinesenewart.com
   

http://shutaoliao.blogspot.com/

   

http://sites.google.com/site/shutaoliao

   

pour tout savoir et voir sur Shutao Liao

     
   

Lin Yuyan

   

 

© Lin Yuyan

 

Les images construisent une constellation qui traduit un mouvement de l’existence

 

par les tensions entre chaque image et les codes lisibles qui apparaissent

 

dans les images.

   
 

Lin Yuyan

   
haut de page   www.chinesenewart.com
   

pour tout savoir et voir sur Lin Yuyan

     
     
   

Liu Feng

     

© Liu Feng

  Ce qui m'intéresse, c'est la vitalité des éléments naturels, pas leur forme.
   
 

Liu Feng

   
   
   
   
haut de page   www.chinesenewart.com
   

http://picasaweb.google.com/110106178728626141841

   

pour tout savoir et voir sur Liu Feng

     
     
   

Wen-Yang Liu

     

© Wen-Yang Liu

  Au début de ma recherche photographique, le  travail du japonais Nobuyoshi Araki a attiré toute
  mon attention. Surtout par la série " voyage sentimental ", écrite à la façon d'un journal intime qui note
 

la vie d'Araki et de sa femme Yoko. Les photos sont envahies par l'amour, la mort et la sexualité.

 

 

  " La lune dans l'eau " est ma première réalisation photographique autour de l'amour.
 

Née dans le contexte d'une histoire que j'ai vécue.

 

Les images sont prises d'un point de vue de voyeur, et sont devenues les seuls témoignages

 

de ce temps-là.

   
    Wen-Yang Liu
     
haut de page   www.chinesenewart.com
   

pour tout savoir et voir sur

     
     
    Anthony Mc Call
     

Anthony McCall, vue de l'exposition Vertical Works au LIFE, 2009

 

Au cours des années 1970, Anthony Mc Call, cinéaste d’origine britannique installé à New York,

 

réalise une série de films de lumière solide à partir de figures géométriques simples, en particulier

 

celle du cône, tracées à même la pellicule.

 

Ces films sont destinés à être projetés dans un espace d’exposition sans fauteuils, ni cabine ou écran.

 

 Ils laissent apparaître la formation progressive d’un cône de lumière qui sort du projecteur et crée une

 

sculpture de lumière autour et à l’intérieur de laquelle le spectateur est invité à circuler.

 

L’événement cinématographique n’est plus dans les images : il est la projection elle-même.

 

Aujourd'hui, Anthony Mc Call utilise le support numérique et explore dans un même mouvement, les liens entre dessin, cinéma et sculpture.

 

Vertical works récemment créés, convient le spectateur à un véritable corps à corps avec la sculpture.

 

extrait du communiqué présentant l'exposition au Life  Saint-Nazaire 2009

     
   

www.grandcafe-saintnazaire.fr

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Anthony Mc Call

     
     
    Robert Malaval
       

 

 

 

 

 

 

Robert Malaval - Rétrospective

  Artiste autodidacte, Robert Malaval (1937-1980) n'appartient à aucun mouvement, aucune école ou
  groupe constitué. Il a toujours refusé d'être figé dans une posture et, de 1956 à 1980, il multiplie les
  activités: peinture, sculpture, arts graphiques, musique, urbanisme, environnements sonores...Pour créer,
  il s'enivre de sons et de musiques, lesquels sont pour lui une véritable source d'inspiration. Il est l'un des
  rares artistes français marqué par la culture rock. Foisonnant et inclassable, l'ensemble de son oeuvre
  est fait d'inventions, notamment l'idée d'utiliser la paillette dans sa peinture pour animer la surface de
  ses toiles.
    extrait du journal de l'exposition au Musée des Beaux-Arts  Angers 2009
     
   

www.musees.angers.fr

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Robert Malaval

     
     
    John Menick
     

© John Menick, Hearsay, 2008, ongoing. Courtesy de l'artiste

 

 

 

 

  ... L'information devient une rumeur diffuse, un ouÏ-dire, se dissolvant dans une répétition rassurante
  jusqu'à l'acceptation inconditionnelle.
 

John Menick en a fait un diaporama saisissant Hearsay, compilant une série de petites phrases

 

qu'il avait déjà entendues ou répétées, et dont aucune n'a pour l'instant été vérifiée ou infirmée.

 

Toutes sont donc plausibles. ...

 

extrait du texte présentant l'exposition collective De l'Interprétation à Zoo galerie Nantes 2009

     
   

www.zoogalerie.fr

haut de page

 

pour tout savoir sur John Menick

     
     
    Michel Nau
     

© Michel Nau

 

Certaines de ses oeuvres sont des compositions en monochrome.

 

Comme exprimé par le dicton chinois : " II y a cinq couleurs dans une seule encre ", toute la vitalité

  est transmise par les nuances et la juxtaposition des mouvements.
  Dans d'autres peintures, l'artiste jongle avec la couleur, et les traits deviennent danses. Danses faites de
  superpositions et de transparences tels des fragments de rêves en labyrinthes. C'est une quête sur un
  chemin où le souffle et l'esprit se recherchent. Echo d'un Orient lointain mêlé à une aventure aux couleurs
  d'Occident.
    Chung-hing
     
haut de page   www.michelnau.com
   

pour tout savoir et voir sur Michel Nau

     
    Pierrick Naud
     
   

Ce « laborantin du dessin », tel qu’il se définit, en perpétuelle recherche et expérimentation, développe

© Pierrck Naud

 

une œuvre où « l’homme, ou plutôt une sorte d’homme qui se révélerait à travers ses ramifications

 

animales, organiques, les prolongements de son inconscient, son ambivalence », est central.

 

Après la fin de ses études à l’Ecole régionale des Beaux-Arts de Nantes en 1994 Pierrick Naud s’est  

 

d' abord orienté vers la musique : pendant 10 ans, il a tourné dans toute la France avec le groupe Namas

 

Pamos, tout en continuant le dessin – sa passion première – sur un petit carnet qu’il avait toujours sur lui

 

Mais le dessin s’est rappelé à lui et l’envie de partager ses recherches le pousse à présenter ses

 

œuvres. Le Ring 2005.

  Ce vaste atelier lui permet de fouiller de nouveaux processus de création et d’approfondir son travail
  avec le fusain. Ses séries de dessins sont des images complexes, réalisées à partir de projections de
 

rhodoïds juxtaposés retravaillés, effacés, redessinés … Les éléments imbriqués se révèlent peu à peu  

   

au regard, telle une photographie en développement.

    extrait du texte présentant l'exposition au Lieu Unique  Nantes 2006
     
    www.lelieuunique.com
   

www.pierricknaud.com

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Pierrick Naud

     
     
   

Rivane Neuenschwander et Cao Guimarães

     

 

                        © Quarta-feira de Cinzas/Epilogue 2006

 

Artiste brésilienne (née en 1967) Rivane Neuenschwander développe un travail multiforme dans lequel

 

les thèmes du langage et de la narration sont récurrents. Informée par le mouvement Néo-concret des

 

années 1970 au Brésil, elle parle volontiers d'un "réalisme magique"qu'elle cherche à rendre visible

 

d’une manifestation concrète de phénomènes abstraits.

 

En 2006, elle s’associe à Cao Guimarães (né en 1965) un artiste cinéaste brésilien pour réaliser

 

"Quarta-Feira de Cinzas/Epilogue" (Le Mercredi des Cendres/Epilogue). Ce film dévoile le ballet

 

fascinant des fourmis affairées au transport de confettis qui recouvre le sol après le carnaval, étrange

 

spectacle que cette société animale microscopique, en marche après « l’effusion festive » des hommes.

 

Entre la beauté des couleurs, l’éphémère composition cinétique des confettis et un système de

    

production qui recycle nos rebus, l’oeuvre nous parle d’un quotidien aussi normal qu’extraordinaire.

   

Le tout sur un rythme lointain de samba mêlé aux bruits de la forêt tropicale.

    Video HD transférée sur DVD, son stéréo composé par O.Grivo  5 min 48 sec
    extrait du texte présentant l'exposition à la Galerie des Franciscains  Saint-Nazaire 2009
     
   

www.grandcafe-saintnazaire.fr

haut de page  

pour tout savoir sur l'exposition de la galerie des Franciscains

     
     
    Pan Xi

© Pan Xi

 

Belle de Hangzhou. Femme saule au maquillage éclatant. Troublante féminité. Ovale du visage aux yeux

 

litchis. Bouche cerise, à croquer. Cheveux de nuages mêlés aux brocarts, nuages, pivoines, chimères ...

 

Jeunesse élégante, fragile, précieuse comme la soie ...

 

calme et volupté dans la peinture de Pan Xi.

   
 

Michel Nau

   
  www.chinesenewart.com
   

www.xipan.com

   

en permanence à Nantes : galeriedearte@wanadoo.fr

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Pan Xi

     
     
    P. (Pépouin)
     

© P. (Pépouin)  International Symposium 2011 Ninh Thuan Vietnam

  Dialogue avec la matière.
  Le bloc envisagé comme une partition.
   
 

Sculpture vide. Silhouette en creux traversant la pierre.

   
  Identité préservée du matériau.
  Alliance : observation, expression, improvisation.
  Chez Pépouin.
   
   
haut de page  

pour tout savoir et voir sur P; (Pépouin)

     
     

 

  Sabine Pigalle
     

Love in the hair  - © Sabine Pigalle

 

Dans sa série Love is in the hair, la photographe française Sabine Pigalle s'inspire des relations

 

anthropomorphiques que l'homme entretient de tout temps avec le règne animal.

 

 L'artiste s'exprime ainsi sur son travail:  ... J'ai voulu établir des relations avec la part animale que

 

chacun porte en soi, notamment à tavers le "poil" qui est généralement ce que le monde moderne

 

de la beauté condamne en Occident, en détournant la chevelure et la montrant sous un angle

  assez sauvage ...
    J'ai voulu aussi montrer les chiens d'une façon plus abstraite, en ne cherchant pas nécessairement
    à les portraiturer, afin que le regard puisse se concentrer sur "le cheveu"
   

extrait du texte présentant l'exposition Art &mode à l'Abbaye de l'Epau  Yvré-l'Evêque 2009

     
   

www.centre-culturel-de-la-sarthe.com

haut de page  

pour tout savoir sur l'exposition de l'abbaye de l'Epau

     
     
     
    Gilbert Piller
     

© Gilbert Piller

  Ah, les fusains de Gilbert Piller.
  Chaleur des gris estompés et traits noirs profonds.
  Matière.
  Corps jeunes entés d'esprit.
  Je les connais depuis près d'un demi-siècle. Et ne me lasse pas de les aimer.
   
 

Michel Nau

   
haut de page  

www.gilbertpller.ch

     
     
    Paola Pivi
     
©Paola Pivi : One cup of cappuccino then I go  

Artiste italienne, installée en Alaska, Paola Pivi s'est imposée sur la scène artistique internationale

 

depuis plus de 10 ans avec une démarche qui remet en jeu les conditions de compréhension ce qui fait

 

"spectacle". Que cela soit à travers des sculptures, des installations ou des performances (retourner

 

un avion, photographier des zèbres sur la banquise, faire circuler un léopard au milieu de de tasses de

 

cappuccino…). Paola Pivi crée des situations insolites et ambivalentes qui bouleversent nos repères

 

habituels de compréhension du visible. Procédant souvent par l'absurde, elle construit un univers dans

 

lequel le monde naturel et sauvage côtoie l'artifice. De leur rencontre, surgit un niveau de langage visuel

   

encore non formulé qui ouvre au spectateur un espace imaginaire et poétique.

    extrait du texte présentant l'exposition au Grand Café  Saint-Nazaire 2009
     
   

www.grandcafe-saintnazaire.fr

haut de page  

pour tout savoir sur Paola Pivi

     
     
    Philippe Rahm
     
©Philippe Rahm   Avec "Plage d'hiver", nous sommes conviés à réinventer la plage, c'est à dire une certaine idée et un
  certain mode d'existence de ce lieu public dont chacun peut jouer librement.
  Fidèle aux logiques qui structurent sa démarche et qui le signalent depuis quelques années comme l'un
  des artistes les plus singuliers de sa génération, Philippe Rahm isole différents paramètres structurants
  de ce qui constitue pour tous sensiblement, une plage : sa température, sa lumière, ses odeurs,
  la modification du poids ou des appuis des corps sur le sol où ils se tiennent, etc... C'est ainsi toute notre
  sensorialité qui se trouve mobilisée. Dans ce jeu d'écart entre idéalité et matérialité balnéaire. Dans ce
  battement de la sensation et de la perception où se réinvente à chaque occurrence notre rapport au
    monde et aux autres.
    Christophe Wavelet
    extrait du texte présentant l'exposition au LIFE
     
   

www.lelife.org

haut de page  

pour tout savoir sur Philippe Rahm

     
     
    Ren Han
     

© Ren Han

 

Mes travaux dessins et installations, empruntent le labyrinthe, le miroir, le paysage virtuel

 

pour évoquer des dualités, ambivalences ou oppositions, des contraires qui sont les clefs

 

fondamentales de mes recherches artistiques, et nous replacent face aux paradoxes

 

de nos instincts contradictoires.

   
  Ren Han
   
  www.chinesenewart.com
haut de page  

http://renhan7.free.fr

   

pour tout savoir sur Ren Han

     
     
    Les Requins Marteaux
     
 Les Requins Marteaux ©Cizo + Winshluss + Felder  

Les Requins Marteaux sévissent dans le domaine de la bande dessinée depuis 1991. Maison d’édition,

 

collectif d’artistes, boîte de production, marchands de vin … Les Requins Marteaux sont un peu tout

 

cela à la fois. Le moins que l’on puisse dire de leur travail, c’est qu’ils expérimentent, tant sur le plan

 

des contenus (politique, humour, aventure, autobiographie …), que sur le plan de la forme, publiant

 

ainsi des livres aux formats aussi cocasses qu’inclassables.

 

Mais le fer de lance des Requins Marteaux est sans conteste le journal Ferraille illustré, en 1996.   

 

Plus qu’un magazine, c’est un concept qu’ils déclinent sur tous les supports : le cinéma, le théâtre,   

 

la musique, les tee-shirts … et même l’art contemporain !  

 

Les Requins Marteaux sont nombreux au sein de leur petite entreprise à géométrie variable : des

 

auteurs, éditeurs, musiciens, vidéastes parfois tout cela à la fois. Ce sont donc des artistes, qui

 

se remuent,montent des festivals, des expositions, éditent des livres, font des films …

 

Ce sont des artistes engagés. Ils travaillent à l’envie, aux projets et s’en donnent les moyens …

 

Ils s’emparent de tous les médiums, se mêlent à toutes sortes d’institutions, bref, tous les moyens

 

sont bons et ils ont bien raison, car ils font ! et faire, c’est bien ! c’est peut-être même ce qu’il y a de

 

mieux !

    extrait du texte présentant l'exposition au Lieu Unique  Nantes 2009
     
    www.lelieuunique.com
   

www.lesrequinsmarteaux.org

haut de page  

pour tout savoir sur l'exposition et Les Requins Marteaux

     
     
    Claude Ribot
     

© Claude Ribot - photo © Jean-Luc Meyssonnier

 

Figures articulées. Présence entre le plein et le délié.

 

Femmes, muses, déesses, sont au centre de son oeuvre.

 

A l'image du démiurge.

 

Objets du quotidien, étoiles, soleils, poissons, lunes, et poissons-lunes.

 

Fontaines jaillissantes. Architectures de chair, de rêve et de lumière.

  L'oeuvre de Claude Ribot, s'impose à notre réveil.
   
 

Michel Nau

   

http://www.clauderibot.fr/

haut de page  

pour tout savoir sur Claude Ribot

     
     
    Ru Xiaofan
     

© Ru Xiaofan

   
   
   
   
   
   
  www.chinesenewart.com
 

ruxiaofan.com

   

pour tout savoir et voir sur Ru Xiaofan

     
haut de page    
     
   

Ernesto Sartori

     

© Ernesto Sartori - exposition l'Atelier Nantes 03.06 2011

 

Je pourrai essayer d'expliquer rationnellement pourquoi je m'intéresse à cette pente plutôt qu'à une autre,

 

mais je préfère admettre que j'en suis tombé amoureux, et considérer mon travail comme une déclaration

 

d'amour envers elle.

   
 

Ernesto Sartori

   
  Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
haut de page  

pour tout savoir et voir sur Ernesto Sartori

     
     
   

Hui-Kiang Seng

     

© Hui-Kiang Seng - 1983 jardin-paysage

  Chez Hui-Kiang Seng
  La beauté c'est pas rien, mais presque.
  C'est presque rien qui fait le beau.
   
  Mandala
  où le souffle emporte le souffle qui l'a créé.
   
  La frontière est mince, de la cuisine qui fait le bon à celle qui fait le beau.
  La banalité des ingrédients :
  ciel, sel, sucre, vitre, soleil,
  bois, métal, sable.
  Assemblage ludique.
  Recettes que connaissent toutes les petites filles
  qui veulent faire comme maman.
   
  Poètes du visible,
  priées de revenir sur terre, elles garderont de l'image offerte à notre regard
  la nostalgie de l'enfance.
  Dans ce monde fabriqué pour les grandes personnes.
     
   

Michel Nau

     
    www.chinesenewart.com
   

http://huikiangseng.com

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Hui-Kiang Seng

     
   

Sheng Qi

     

© Sheng Qi - Madness and  Appropriation 2004

 

En souvenir du 4 juin, Sheng Qi s'est sectionné l'auriculaire gauche.

 

Sur sa paume ouverte, une photographie d'identité jaunissante.

 

Si les souvenirs passent, le corps mutilé reste. Le cliché fait le tour du monde.

 

Art de l'éphémère par nature, la perfomance prend l'image comme support

 

d'enregistrement, sans se douter que ces reproductions d'une réalité mise en scène

 

deviendront dans le monde de l'art contemporain les icônes de la photographie

 

chinoise post-Tiananmen. La relation décisive n'unit plus l'artiste et son sujet,

 

mais le performeur - ou son image - et le spectateur. La photographie se théâtralise.

 

Philippe Pataud Célérier

 

 

 

La Chine dans l'objectif des Chinois  extrait

 

in Le Monde diplomatique N° 706 Janvier 2013  p 14-15

     
    www.chinesenewart.com
   

www.sheng-qi.com

   

www.tjerk-wiegersma.com/

   

www.fabienfryns.com/

   

www.hua-gallery.com

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Sheng Qi

     
   

Song Dong

     

© Song Dong

 
Ne pas faire, c'est ne pas faire en vain,
 

faire, c'est aussi faire en vain,

 

pour faire en vain, il faut quand même faire.

   
  Song Dong
 

in catalogue Créateurs du nouveau monde MC1 2005

   
     
   

www.chinesenewart.com  

    Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
haut de page  

pour tout savoir et voir sur Song Dong

     
   

Jiayi Song

     

© Jiayi Song

   
   
   
   
   
   
   
   
   
 

Michel Nau

   
  www.chinesenewart.com
haut de page  

pour tout savoir et voir sur Jiayi Song

     
     
   

Pierrick Sorin

     

© Adagp Pierrick Sorin - L'homme qui aimait les biscottes 1988 Film super 8 transféré  - Collection du Frac Pays de la Loire

 

... artiste nantais propulsé vers les sommets de la reconnaissance artistique, il met en scène et incarne

 

une certaine indolence de sa génération dans des dispositifs vidéo. derrière un burlesque à la buster

 

Keaton ou à la Tati, il y a une exploration sans tabou du quotidien et une vérité parfois grinçante.

   
 

entretien avec Antoine Spire  in  LE MONDE de l'éducation  juillet-août 2003

   
  Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
 

http://pierricksorin.com/

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Pierrick Sorin

     
     
   

Sun Weishiuan

     

© Sun Weishiuan

 

Çà,

 

Taches. Points. Lignes. Portées, comme une mélodie.

 

Poésie chinoise où les fleurs prolifèrent.

 

Jeunesse éphémère teinte d'éternité.

 

Fraîcheur, spontanéité.

 

C'est Çà Weishiuan, et sa peinture.

   
 

Michel Nau

     
haut de page   www.chinesenewart.com
   

pour tout savoir et voir sur Sun Weishiuan

     
     
   

Sun Xue

     

© Sun Xue -  griffes bllanches

 

Le Grand Peuple c'est la rencontre de l'homme dragon qui, reflet de Xue - chamane - fait liaison

 

entre le ciel et la terre. 

   
 

Questions à Sun Xue : Les griffes de dragon blanc repoussent-elles ? Son souffle forme-t-il les nuages ?

 

Sa salive est-elle parfumée ? Lorsqu'il pleut fait-il un bruit assourdi comme une assiette en bronze ?

   
 

L'oeuvre de Sun Xue c'est une collecte de reliques. Singularités vivantes encore aujourd'hui, fruits

 

d'une culture cinq fois millénaire. Superbe !

   
   

Michel Nau

     
    www.chinesenewart.com
   

www.sun-xue.com

haut de page  

pour tout savoir et voir sur Sun Xue

     
     
   

Tang Yi

     

© Tang Yi

 

In Tang Yi's installation series, the spaces made of light, lines and shadows, have the regularity

 

of mathematics and the form of abstractness, and seem to want to demonstrate the secret formula

 

hiding in  those spaces.

 

A lot of formulas can be made in such spaces, but they need an opportunity to get forms,

 

as million inevitabilities which are potentially suffusing around us and resting on a concrete

 

occasionality to get their forms.

   
 

Qiu Zhijie

     
     
haut de page   www.chinesenewart.com
   

http://tangyiart.weebly.com/ 

   

pour tout savoir et voir sur Tang Yi

     
   

Richard Texier

     
©Richard Texier - courtesy galerie Hugues Penot  

Richard Texier recrée l’Univers. Ou plus exactement, il régénère l’idée et les images que nous nous

 

faisons de notre univers. De tout l’univers balançant comme un pendule entre ses deux infinis, aux valeurs

 

tantôt astronomiques et tantôt atomiques.

 

Le voici géographe qui redessine les contours des terres et des mers. Il couche sur des cartes marines  

 

les îles et les continents improbables aux couleurs d’ambre qui jaillissent de son esprit. La Terre, sa

 

planète, notre planète, est sa passion. Et ce qui la compose et l’entoure son obsession. De celle qui

 

frappait les prophètes en quête de conciliabule avec le divin.Certainement qu’il eût aimé vivre avant

 

qu’on en connaisse les moindres détails, que le mystère de ses rondeurs, de ses angles et de ses

 

profondeurs nous ait quitté. Que tout nous soit révélé. En ces temps des grands explorateurs, les

   

territoires inconnus se livraient aux hommes des mers. Aujourd’hui Richard Texier repart en conquête

   

l’esprit aux vents et tout le corps penché vers cette tâche. Pour nous offrir ses visions, matérielles et

   

polychromiques, étranges et magnifiques, de ses cartes du monde.

    Hugues Pénot
     
haut de page   www.richardtexier.com
   

pour tout savoir et voir sur Richard Texier

     
     
    Yann Thoreau
     

©Yann Thoreau  - courtesy Le Lieu Unique

  Yann Thoreau poursuit avec opiniâtreté et sans concession une oeuvre de dessinateur et de peintre.
 

Décalé, en marge des courants portés par la vitesse ou la spontanéité, il suggère une impression  

 

de durée qui s'étire, sans limite. "Le dessin et la peinture m'apparaissent comme les seuls moyens

 

d'appréhender le monde,  je ne vois qu'en dessinant" déclare-t-il.

  Si dans ses dessins il paraît privilégier les formats très réduits, sa peinture recherche toujours l'espace.
  Celui des grands fonds colorés et celui de la figure. Il peint à la tempera sur papier - technique exigeante
  et difficile - ensuite marouflé sur toile,  d'une manière que l'on peut qualifier de "classique"
  Tout dans ce travail est marqué par le mûrissement intérieur,  une implication profonde faite de
  concentration, de patience et de détermination.
    extrait du communiqué de presse
     
   

www.musees.angers.fr

    www.lelieuunique.com
   

pour tout savoir sur  Yann Thoreau

haut de page    
     
    Walasse Ting
     
©Walasse Ting

 

 

 

 

 

  Rien n'est rigoureux chez Walasse Ting.
  Tout est vibration, explosion.
 

Véritables feux d'artifices, ses couleurs vives, franches, intenses, s'étalent en une multitude de taches

 

qui semblent se projeter au-delà de la toile.  Abstract period

 

Son trait pur, minimalisé, fait ressortir la couleur des corps des femmes à la beauté subtile qu'il aime

 

particulièrement représenter.  The Black and White world of Walasse Ting

 

Poète, il est lyrique: il nous communique son amour de la vie et de la beauté: univers exubérant, envahi

   

de créatures fascinantes, d'insectes et de fleurs multicolores.  Rice paintings

    Danièle Sicard
     
haut de page   www.chinesenewart.com
    pour tout savoir sur Walasse Ting: biographie, bibliographie, catalogues, expositions, évènements.
     
     
   

Emilio Trad

     
© Emilio Trad   Sachons apprécier justement la rigueur architectonique de ses villes, la stylisation des représentations
  humaines et matérielles, la déroutante spatialisation des plans et masses dont les perspectives se
  contredisent, l'énigmatique hiératisme des personnages qui pose question et dévoile tant de symboles :
  le langage ici est celui du silence, qui force notre respect et notre admiration. Ainsi, à chaque fois
  j'entends l'Artiste me dire : " Silence, je peins! ", mais sans le bruit du clap pour le réclamer, seulement
  avec le frémissement de son imagination, de sa culture, de son intelligence, quelques pinceaux et sa
  palette aux si riches chromatismes.
    Jean-Pierre Grivel
   

extrait du texte présentant l'exposition " Hommage au Maître " à la galerie " De Arte "  Nantes 2006

     
haut de page   galeriedearte@wanadoo.fr
     
   

Daniel Tremblay

     

© Daniel Tremblay - Musée d'Angers

 

J’aime pas les choses définitives mais il y a quand même quelque chose de l’éternité qui me plaît

 

beaucoup. Je ne sais pas pourquoi …

   
 

Daniel Tremblay

   
  Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
haut de page  

pour tout savoir et voir sur Daniel Temblay

     
   

Tseng Mu-Yun

     

© Tseng Mu-Yun

  Madame, Monsieur,
 

Femme taiwanaise sérieuse, je voudrais forcément travailler comme la femme

 

de chambre chez moi.

  Autonomie, rigueur et discrétion sont mes principales qualités.
 

Je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, mes salutations les plus respectueuses.

 

 

 

Tseng Mu-Yun

   
    www.chinesenewart.com
   
http://sites.google.com/site/muyuntseng/
     
     
    Felice Varini
     

© Felice Varini : Suite de triangles

 

 

Depuis les années 70, Felice Varini - artiste franco-suisse - développe une oeuvre qui se situe en marge

 

de la création picturale. Qu'il s'agisse d'espaces fermés ou de paysages urbains, sa peinture se déploie

  en dehors du tableau, à même les éléments architecturaux en présence. A Saint-Nazaire, l'ampleur du
  paysage et son caractère industriel, ont renouvelé sa capacité à explorer et révéler l'espace: cette " Suite
 

de triangles" dressée sur 2 kms est la plus grande jamais réalisée par l'artiste.

 

A partir d'un point de vue situé sur le toit de la terrasse panoramique de la base sous-marine, Felice  

 

Varini matérialise une "ligne horizontale" qui embrasse le paysage du port. Telle une partition, les formes

 

disposées successivement sur le haut et le bas de cette ligne scandent le paysage en différentes

   

séquences. L'artiste révèle une forme peinte sur un seul plan, forme qui se détache et se superpose à

    l'architecture à laquelle elle semble appartenir. Quitter le point de vue de la terrasse revient ici à faire
    l'expérience de la troisième dimension et à assister à l'éclatement de la figure.
    extrait du texte présentant l'oeuvre pérenne - "Suite de triangles " Saint-Nazaire 2007 - estuaire 2009
     
haut de page   www.varini.org
   

www.grandcafe-saintnazaire.fr

   

pour tout savoir sur estuaire 2009

     
     
   

Dirk Verdoon

     

© Dirk Verdoon

 

Je vois dans ce tableau, outre la virtuosité du peintre qui a su saisir de manière magnifique la matière

 

et la mer, les volumes et la lumière, et qui a un sens hors pair de la composition, une allégorie de l’artiste

 

qui affronte la difficile tâche qu’est la création.

 

Le remorqueur -  l’homme, l’artiste, le peintre -  semble infime et la proie d'un monstre colossal.

 

Son œuvre est redoutable. De l’inertie formidable du vaisseau, il lui faut l’entraîner dans un mouvement

 

étroitement balisé et dans une ligne parfaitement définie, alors que s’ouvre l’océan immense et toutes

 

les directions possibles. L’artiste doit choisir une aventure, un style, une ligne de vie. Prendre un cap !

 

Et s’y tenir ! Faire preuve de finesse, d’intuition, d’intelligence pour conduire son œuvre de la toile blanche

     

au tableau abouti. Et chaque nouvelle toile est un nouveau départ. Avec une autre cargaison, un autre infini,

     

sous une autre latitude. Pour qui a la fierté de se lancer des défis et l’orgueil de laisser une trace, qu’il soit

     

écrivain ou musicien, peintre, sculpteur ou architecte, c’est parce qu’il mène ce combat-là, avec

     

authenticité et opiniâtreté, que l’on peut dire, oui c’est un artiste !

      Hugues Pénot
       
haut de page    

 

       
       
     

Jing Wang

       

©  Jing Wang

  Elle a su mettre à profit sa présence en France,
 

et le faire valoir avec beaucoup de finesse

 

dans un travail de vidéo extrêmement personnel, profond et spirituel à la fois.

  Patricia Brignone
   
  www.chinesenewart.com
     

www.jingwang-art.com

haut de page    

pour tout savoir et voir sur Jing Wang

       
       
     

Wang Yu

     

© Wang Yu - collection privée

  Le corps, c'est tout. Sans artifice. Éclatant, parfois éclaté. En pleine lumière.
  Une économie de moyens. Pas de chichi : rien de superflu.
  Tête sans corps ou corps sans tête, sans teint autre que celui du corps.
  Gel acrylique. Ni dessiné, ni peint. Frémissant.
  Sein posé ou corps reposant sur la fine toile de drap blanc.
  Nu. Vivant. Magnifié. Magnifique !
 

Michel Nau

   
      www.chinesenewart.com
     

http://picasaweb.google.com/wangyupeintre

haut de page    

pour tout savoir et voir sur Wang Yu

       
       
     

 A-Sun Wu

     
     
   
   
   
   
  www.chinesenewart.com
 

http://asun.wu.free.fr/

haut de page    

pour tout savoir et voir sur A-Sun Wu

       
       
     

Wu Hua

     

© Wu Hua

 

Enseignant aux Beaux-Arts du Sichuan. Inventeur du concept "idée-image" qui décrit la genèse

 

de l'art chinois non figuratif  et fait le lien avec l'art non figuratif actuel.

 

Auteur de plusieurs ouvrages. Dans sa peinture il met en pratique ses théories.

 

Michel Nau

   
   
  www.chinesenewart.com
 

pour tout savoir et voir sur Wu Hua

       

haut d pagee

     
     

Wu Xiaohai

       

© Wu Xiaohai

 

Pékinois, dessinateur minutieux et introverti, créateur d'un univers étrangement incolore, construit

 

au fusain selon le rythme binaire du noir et du blanc et parfois animé, le temps d'un scénario surréaliste.

 

... L'énigme reste entière, si bien que l'on s'interroge sur le degré de réalité qui nous est donné à voir.

 

L'histoire qu'il nous raconte, si histoire il y a, déroge aux lois du récit, n'en dévoilant que des bribes

 

éparses, incomplètes, codées. La logique est celle du rêve, porteuse d'un inconscient individuel

 

et collectif, tantôt violent et sombre, tantôt lumineux, comme le désir dont il est, justement,

 

l'accomplissement manifeste.

   
     

Céline Piettre

haut de page    

extrait de l'article paru dans ParisArt à propos de l'exposition Lost Light

     

06.12 17.01 2009  Galerie Patricia Dorfmann  Paris

       
     

www.chinesenewart.com  

      Collection du F.R.A.C Pays de la Loire
     

pour tout savoir et voir sur Wu Xiaohai

       
     

Wu Xiaoping

     

© Wu Xiaoping

 

C'est à se flinguer.

 

Faut mieux en rire.

 

Xiaoping ne manque pas d'humour.

 

Grinçant.

   
 

Xiaoping a vu le diable.

 

Il est partout, qui détourne les objets du quotidien.

 

Vous rappelle la vie, la mort.

   

Que l'homme a la cruauté et la perversité de l'enfant.

   

Rouge. Quelques traits, un cerf-volant : 2753 morts.

   

A pleurer.

     
   

Michel Nau

       
      www.chinesenewart.com
     

http://walkxp.blogspot.com

haut d pagee

   

pour tout savoir et voir sur Wu Xiaoping

       
       
     

Xiao Qing

     

© Xiao Qing

 

A Qing

   
 

Éclaboussures d'eau et d'encre.

 

Paysage intérieur.

 

Entrez.

   
 

Plus fort que le roc.

 

Miroir du ciel.  L'eau fascine.

  Rivière étale. Lac frissonnant.
 

Main légère. Le poignet délié, s'accorde aux battements d'un coeur gros comme çà.

 

 

 

Flânez. Posez vous à l'ombre.

   

Mais craignez de vous laisser emporter comme le pinceau

   

par le courant du fleuve sauvage, tumultueux.

   

 

     

Peinture savante. Émouvante.

     

Michel Nau

       
      www.chinesenewart.com
haut de page    

pour tout savoir et voir sur Xiao QIing

       
       
     

Yan Pei-Ming

     

© Yan Pei-Ming

 

Les gueules des brigands de la galerie de Ming ne sont pas toutes sympathiques et ceci est

 

certainement vrai des brigands du roman, mais la question n'est pas là. Ces types sont pleins de vie,

 

ils nous regardent, ils deviennent présents presque comme des obsessions, exactement comme

 

les brigands-héros du roman.

  Ponthus Hulten
  extrait de l'ouvrage Yan Pei-Ming - Au bord de l'eau, 108 brigands, publié par le FRAC des Pays
  de le Loire et le musée Léon Dierx de Saint-Denis de la Réunion
   
     

www.chinesenewart.com  

haut de page    

www.fracdespaysdelaloire.com

     

http://yanpeiming.com/

     

www.davidzwirner.com/

     

pour tout savoir et voir sur Yan Pei-Ming

       
       
     

Lei Yang

       

© Lei Yang - Armée rouge #2

 

Mon corps est le support de mes performances.

 

De manière réelle ou fictive, je l'expose au danger

 

et à la violence pour faire l'expérience du risque.

 

L'essentiel reste néanmoins l'action et la production de l'acte.

   
 

Lei Yang

   
      www.chinesenewart.com
     

www.leiyangfr.blogspot.com

haut de page    

pour tout savoir et voir sur Lei Yang

       
       
     

Yang Xiaojian

     

© Yang Xiaojian - collection privée

 

C'est l'ami. Qui sait révéler l'intelligence du noir.

 

Nuages délayés par les souffles, déchirés. Bus par le papier.

 

Massacre de l'écriture pour la faire parler. Evidence. Qui montre ses viscères.

 

Pas d'esthétisme. Abstraction pure, précise, sensible, monumentale. Où parfois le blanc

 

se peint de blanc.

 

Xiaojian s'approprie tous les supports, décline tous les possibles.

 

Sa peinture bat la chamade. D'aujourd'hui, Xiaojian reflète le coeur du monde.

 

Michel Nau

       
haut de page     www.chinesenewart.com
      www.yangxiaojian.com
     

http://alisan.com.

     

pour tout savoir et voir sur Yang Xiaojian

       
       
     

Yi Weilin

     

© Yi Weilin

 

La montagne, c'est le paysage.

 

Derrière l'abstraction, la montagne.

 

Faux. Le paysage est partout

 

La couleur fait écran.

 

La Chine encore, s'invite dans sa peinture.

   
 

Michel Nau

 

 

haut de page     www.chinesenewart.com
     

http://yiweilin.com

     

pour tout savoir et voir sur Yi Weilin

       
       
     

yuan Yanwu

       
  Yuan Yanwu  

Cette capacité à remont(r)er son enfance. Images fraîches coloriées. C'est cela être artiste.

   

Moments intacts. Sans ride.

   

Pas simple. Parfois l'enfant que l'on garde en soi, ne se laisse pas piéger. Les couleurs s'évanouissent

   

et, ou le visage.

   

Qu'importe ! Ces fragments archéologiques du moi, de Yanwu, de vous, car il s'agit de nous, donnent  

   

la mesure du temps passé.

   

Le rocher. C'est celui là, non ! A peu près, mais si ! Qui n'a pas cherché à surimposer le paysage qui

   

s'impose à cet instantané vécu comme un paradis perdu ?

   

Il faut aussi regarder ailleurs. Là, encore les mêmes couleurs – car chaque être n'aura vécu qu'avec ses

   

couleurs, ses odeurs, ses saveurs – la même sensibilité, la même délicatesse, la même pudeur.

     

Michel Nau

       
haut de page     www.chinesenewart.com
     

http://yuanyanwu.free.fr/

     

pour tout savoir et voir sur Yuan Yanwu

       
       
     

Zao Wou-Ki

     

©  Zao Wou-Ki -  timbre 1995

  La peinture de Zao Wou-Ki : une plongée au travers du monde phénoménal, un déni de la réalité
  des lieux, des choses, des personnes que nous pouvons vouloir douer d'être. Elle découd ce tissu,
  elle en agite les lambeaux de couleurs diverses, désormais délivrées de la signifiance,
  dans une lumière qui, bien qu'elle soit intense et fascine, n'est pourtant cette fois que son fait brut :
  lumière non-signe, non-promesse, lumière de tellement au-delà de la parole qu'elle n'en est plus
  même une énigme.
 

Yves Bonnefoy

      extrait de La pensée de Zao Wou-Ki, catalogue de l'exposition Galerie thessa herold Madrid hiver 1998
       
haut de page     www.chinesenewart.com
     

http://fr.wikipedia.org/wiki/Zao_Wou-Ki

     

pour tout savoir et voir sur Zao Wou-Ki

       
       
     

Raphaël Zarka

       

©  Raphael Zarka - Le Tombeau d'Archimède 2011 Saint-Nazaire

 

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme»

 

Comme un écho à la célèbre maxime attribuée au chimiste et philosophe Antoine Lavoisier,

 

la pratique de Raphaël Zarka questionne le glissement et la migration des formes à travers l'Histoire.

 

Chercheur et collectionneur curieux, on pourrait dire de l'artiste qu'il "rencontre" ces formes,

 

les prélève et les connecte selon une logique à la fois intuitive et philosophique.

 

Qu'il puise dans l'art, la science, la culture et l'industrie, Raphaël Zarka désigne alors certaines

 

coïncidences troublantes et autres résurgences géométriques qui jalonnent les époques

 

et les champs du savoir.  

   
      Grand Café  Saint-Nazaire 2012
haut de page      
     

www.grandcafe-saintnazaire.fr

     

www.michelrein.com

     

pour tout savoir et voir sur Raphaël Zarka

       
       
     

Zhang Hongyu

       
 

© Zhang Hongyu - encre de Chine et fusain sur papier - Collection privée

 

Ecrire sur, dans sa peinture, il l'a déjà fait. Graphes mêlés, emmêlés à ces lavis précipités : c'est la vie.

   

Un embrouillamini de traits ( non, ce n'est pas une esquisse ! ). Pelote noueuse avec ses moments

 

 

fluides comme sa calligraphie. Tout n'est qu'abstraction, noirs profonds et lumière éclatante.

   

De ces dualités  surgissent des animaux, s'imposent des visages, identités singulières, des femmes

   

dénudées qui enchantent.

   

Michel Nau

   

 

     
    www.chinesenewart.com
haut de page   www.artmajeur.com/zhyart
   

pour tout savoir et voir sur Zhang Hongyu

       
       
     

Zhang Xuchen

       

© Zhang Xuchen

 

Les sentiments ne se communiquent pas par la  représentation ni la recherche de la perfection,

 

mais par les étincelles jaillies des frottements de la vision et de l'esprit.

 

Zhang Xuchen

 

 

   
  www.chinesenewart.com
 

pour tout savoir et voir sur Zhang Xuchen

haut de page    

 

       
       
     

Zhao Li

© Zhao Li

   
 

Dans la peinture de Zhao Li,

 

s'expérimentent une fougue passionnée,

 

un élan étincelant de l'esprit -

 

ou bien l'on pénètre avec l'artiste

 

un monde impénétrable

 

à l'imaginaire quiet et paisible.

 

 

 

Yin Fu  Directeur du Centre Culturel de Chine  Paris

 

 

  www.chinesenewart.com
      www.galerie-aurora.com
haut de page    

pour tout savoir et voir sur Zhao Li

       
       
     

Zhao Tianjia

 

   

© zhao Tianjia

 

Une bouffée d'air pur, dans le monde de l'art. Dans le monde, tout court.

 

Habitée. Possédée, Cléo Syncope.

 

L'occasion d'évoquer Artaud, Bacon. Artistes qui flirtent avec la folie.

 

Voyante qui - son pseudo est tout un programme - déchire le voile.

 

Se projette dans l'au-delà.

 

Vert cupide. Bleu dépression.

   
 

Avec sa vision rimbaldienne.

     

Fulgurance dans notre nuit.

       
     

Michel Nau

       
haut de page     www.chinesenewart.com
     

www.artbreak.com/tianjia

     

pour tout savoir et voir sur Zhao Tianjia

       
       
     

Mengzhi Zheng

       

© Mengzhi Zheng

 

Je cherche à manipuler le réel.

 

Je souhaite faire émerger une trace de ce qui aurait été entre réalité et fiction : un réel rêvé.

 

Entre le volume et le plat, ma pratique de fabrications d'espaces se positionne à la limite  

 

entre sculpture et architecture d'habitat.

 

J'écrase les reliefs de paysages citadins, jadis photographies et vidés de toute présence humaine.

 

L'ensemble est un tout que j'organise et réorganise dans l'espace.

   
 

Mengzhi

   
      www.chinesenewart.com
haut de page    

www.mengzhi.fr 

     

pour tout savoir et voir sur Mengzhi Zheng

       
       
     

Zhou Gang

       

© Zhou Gang

 

Sa peinture n’est pas une transcription abstraite,

 

elle reste au contraire profondément attachée à la nature.

 

Ainsi en évoquant le cycle des saisons,

 

le peintre ne décrit pas les apparences

 

mais la dynamique secrète des éléments.

   
 

Éric Lefebvre  Conservateur du Musee des Arts d'Asie - Cernuschi

   
  www.chinesenewart.com
 

http://zhougang.free.fr/

haut de page    

pour tout savoir et voir sur Zhou Gang

     

 

       

Tous les visuels de cette page apparaissent avec l'aimable autorisation du lieu d'exposition et, ou de l'artiste ou de ses ayants droit.

       
[Accueil][Daniele Sicard][musées galeries centres d'art][voir][artistes][savoir][contact]

Reproduction interdite © Sicardartpaysloire 2009  Mentions légales Contact